Un cosmopolite heureux

Leave a comment
Share
Voici ma nouvelle identité : je suis étrangère ! C’est ma réalité depuis quelques mois parce que j’ai déménagé brusquement de la Belgique vers la France. Ici je suis débutante, je suis fraîche.
Troyes n’est pas si loin de mon berceau, c’est vrai, je ne viens pas du Brésil ou de Chine. La distance de 450 kilomètres n’est pas la fin du monde, mais c’est apparemment assez pour devenir étrangère. Je ne parle pas la langue, je ne connais pas la tradition et je ne suis pas dans « le système » d’ici.
Je dois te le dire : j’aime ma nouvelle identité ! Je n’ai pas un passé ici, tout est possible. Pour les français, je suis spéciale, un peu bizarre aussi, quelqu’un avec des habitudes rares. Ça me donne beaucoup de liberté, tu sais ? Je peux faire des choses que je trouve bizarres aussi, mais je peux dire qu’elles sont normales en Belgique. Et les gens me croient !
L’expérience d’être « profane » me m’apprend beaucoup de choses : je suis seule ici, mais pas seule dans le monde. Il y a de l’amitié, des blagues et de bons menus partout. Je comprends mieux l’importance de certaines choses de la vie.
Etre étranger, c’est être le plus humain possible ! (Ok, ça semble un peu trop « sucré », mais c’est la vérité et la vérité on peut la dire hein ? N’est-ce pas ?)

Hanna DEBOES
Mai 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.